38es Rencontres Cinéma de Gindou (Lot) du 20 au 27 août 2022

Au programme du festival:

• Rétrospective Alain Guiraudie
• Vagabondages cinématographiques (films du monde entier, inédits, peu diffusés ou en avant-première)
• Films du Patrimoine :
– Éclats de cinéma militant : Antifascisme et Front populaire
– Hommage à Guy Cavagnac en collaboration avec la Cinémathèque de Toulouse et le CNC.

Activité phare et fondatrice de l’association Gindou Cinéma, ce festival, sans compétition, qui programme plus de 70 films pendant une semaine, privilégie la rencontre autour des films et le brassage des publics. Plus de la moitié des séances est présentée par un membre de l’équipe du film qui participe à une tchatche le lendemain de la projection. Les films sont projetés en journée dans la salle de cinéma et de spectacles L’Arsénic et le soir en plein air dans le cinéma de verdure et sur la place de villages environnants.

Le festival se termine par une grande nuit de cinéma où des films sont projetés jusqu’à l’aube.
En parallèle des projections : des tchatches (rencontres avec les invités), des apéro-concerts à 19h, une librairie éphémère.
La programmation se compose de 3 sélections :
• RÉTROSPECTIVE ALAIN GUIRAUDIE
Il y a 27 ans, Alain Guiraudie était le lauréat du concours de scénario de Gindou Cinéma avec le scénario de son 3e
court
métrage, La Force des choses. Depuis, que de chemin parcouru pour le réalisateur natif de Villefranche de Rouergue, auteur
d’une œuvre à nulle autre pareille, au ton et au verbe inimitables, qui mélange les genres, qui mêle l’intime et le politique,
avec une force et une liberté sans cesse réinventées. Il y a un style Guiraudie. Dans ses personnages, dans ses lieux, dans ses
récits, une manière qui n’appartient qu’à lui de décrire le monde et de raconter la vie.
Des films aux titres si merveilleusement évocateurs : Du soleil pour les gueux (2001), Ce vieux rêve qui bouge (2001), Pas de
repos pour les braves (2003), Voici venu le temps (2005), Le Roi de l’évasion (2009), L’inconnu du lac (2013), Rester vertical
(2016), Viens, je t’emmène (2022). Sans oublier deux romans : Ici commence la nuit (2014) et Rabalaïre (2021).
• VAGABONDAGES CINÉMATOGRAPHIQUES
Libre parcours dans la cinématographie mondiale contemporaine : 80 films récents, inédits, peu diffusés ou en avant
première (courts ou longs métrages, fictions ou documentaires).
• FILMS DU PATRIMOINE
Éclats de cinéma militant : Antifascisme et Front populaire, séance présentée par Tangui Perron, historien du cinéma, avec
des films de Jean Renoir, Henri Cartier-Bresson, Jean-Paul Le Chanois…
En collaboration avec la Cinémathèque de Toulouse et le CNC, Hommage à Guy Cavagnac : des films qu’il a réalisés, qu’il a
produits, qu’il a aimés.
Tarifs : – Les séances le soir en plein air dans le Cinéma de Verdure de Gindou et en cinéma itinérant sont gratuites.
– Participation aux frais pour les séances en journée : 1 séance : 7 € / 5 €* – Forfait 6 séances : 36 € / 27 €*
Passe Festival (entrée à toutes les séances + 1 catalogue) : 60 € /40 €*
*réduit pour les adhérents de Gindou Cinéma ou d’une association culturelle de la Communauté de communes Cazals-Salviac, moins de 18 ans,
étudiants, chômeurs, bénéficiaires du RSA.
Cinéma itinérant : 22 août : Gourdon, 23 : Thédirac, 24 : Rampoux, 25 : St Caprais, 26 : Les Arques.
Apéro-concerts : 21 août : Pandérovox, 22 : Baldango, 23 : Dub & Dajoe, 24 : Tongues, 25 : Lina Modika, 26 : À bout de souffle, 27 : Blonde Hiver

Programme complet disponible début août sur www.gindoucinema.org – 05 65 22 89 99

Contacts presse : Elisabeth Virgo : e.virgo@gindoucinema.org
Rencontres Cinéma de Gindou. Le bourg 46250 Gindou. 05 65 22 89 99. accueil@gindoucinema.org